Apprendre des techniques de magie avec Disturb Reality ! – Part 3

Disturb Reality - techniques de magie

Disturb Reality

Voici la 3e partie de cette série de classification de la chaîne Youtube Disturb Reality ! Dans celle-ci vous apprendrez énormément de technique de magie avec des cartes, allant des techniques de base à connaître absolument à des techniques plus avancer, à pratiquer un peu avant de les maîtrisés. Mais dans tous les cas, ces techniques sont souvent indispensables à de nombreux tours !

Alors c’est parti! ^^

Vous pouvez retrouver la Partie 1 (1/2): ICI et la Partie 1 (2/2) : ICI

Encore un fois les carrées des images sont cliquable pour accéder directement à la vidéo !

 

Bonus exclusif :Reçois le PDF cliquable en entier de TOUTE la Classification de la chaîne Disturb Reality !!

 

Deuxième division: Magic Techniques !

Groupe:  False Cut.

Les false cut constitue des « fausses coupes » c’est à dire des manipulations de carte, ressemblant à une coupe, mais ne coupant pas réellement le paquet et le laissant dans l’ordre initial.
Il existe de nombreux « false cut » notamment des coupes simples ou triples, à utilisé sur table ou à la main …
Ici la série des trois vidéos « false cut » vous permettra d’apprendre et de retenir quelque fausse coupe intéressante que vous pourrez utilisé lors de vos tours. Cela apporte beaucoup à certains tours, car le paquet parait « mélanger » ( ou du moins coupé ) et ce sont des fois des détails de ce type qui change tout ! Néanmoins, n’en abuser pas, car trop de fausse coupe tue la fausse coupe ^^

Vous y retrouverez aussi des coupes comme le sybil cut ( de Chris Kenner ) qui ressemble aussi à une coupe XCM . Mais aussi une fausse coupe utilisant la « pass », voir plus bas ( groupe Control ). Et pour finir la fausse coupe la plus facile ( qui est vraiment facile 😉

Groupe: False Shuffle.

Tout comme les « false cut », les « false shuffle » sont des faux mélanges, c’est-à-dire que vous donnez l’impression au spectateur que vous mélangez le deck alors qu’il reste en ordre !
Il existe de nombreux « false shuffle » plus ou moins efficace, ici vous en apprendrez deux particuliers qui peuvent être utilisé et qui sont plutôt intéressants. Il en existe bien d’autres, vous pouvez en trouver certains dans l’expert à la table de jeu par exemple..

Ici, le false « overhand suffle » , c’est à dire le faux mélange à la française, n’est pas réellement un faux mélange, car il ne permet que de garder les cartes du dessus ( ou du dessous ), mais cela vous sera très utile si vous ne souhaitez que garder certaines cartes !

Le false « riffle shuffle » est quant à lui un faux mélange à l’américaine, est celui-ci permet de garder l’ordre du paquet intact ! Cependant il faut savoir faire un mélange à l’américaine ( Disponible dans la prochaine partie de cette série d’articles ). Ce dernier est souvent très efficace, s’il est bien fait !

Groupe: Control.

Les « control » sont, comme nom l’indique, des moyens de contrôler une carte souvent du milieu du paquet vers le haut ou le bas du deck.

Ici vous allez retrouver des moyens simples de contrôler une carte, avec le marlo tilt ou la vidéo «  5 ways to control a card »…
Mais vous allez aussi pouvoir acquérir une technique plus avancée avec Les « Pass », qui englobe de nombreux contrôles plus ou moins difficiles, dont un qui est assez complexe, et nécessite beaucoup de pratique dans sa version la plus connue : La «  Classic Pass », néanmoins vous pouvez voir qu’il y a plusieurs vidéos vous permettant d’apprendre pas à pas: À commencer par « the pass intro » puis « the classic pass » (De plus les anciens tutoriaux sont aussi disponibles !)
Ensuite vous pouvez apprendre les variantes ( qui se basent sur le même principe, mais ajoutent quelques subtilités permettant de rendre la passe « invisible »: « dribble pass » , « jiggle pass » , « riffle pass » et pour finir « the invisible pass » …

Pour la classic pass vous pouvez retrouver de nombreuses autres sources expliquant le principe: depuis *l’expert à la table de jeux* d’erdnase à d’autres vidéos de 52kards…

Cependant, d’autres contrôles portant ici le nom générique de « Pass » sont expliqués ! Entre autres l’ « Hermaan Pass » qui est une version très utile particulièrement lorsque l’on doit retourner le paquet ( où elle devient invisible ^^ ), l’ « Hoffmaan pass » , le « spread pass », ou encore le « one handed pass » qui peut être utilisé comme tel ou si vous vous faite prendre utilisant la classic pass.

Pour finir, vous retrouverez « 5 control using the pass », pour apprendre différentes manières de « perdre la carte dans le paquet » et utiliser la pass pour la faire remonter en haut du deck !

Groupe: Double lift.

Ce groupe devrait être dans l’un des premiers ! En effet, le principe du « double lift » ou levée double en français est très utilisé dans de nombreux tours et constitue une technique fondamentale de la cartomagie !
Ici, vous apprendrez le double lift « basique », avec quelques manières différentes de le faire et une version un peu spéciale et moins utilisée, mais qui peut toujours être intéressant et même plus impressionnant, mais à condition de prendre une carte au hasard ( vous ne pouvez pas l’utiliser avec une carte choisie )

Groupe: Force.

Le principe de Force désigne le fait de « forcer » une carte, c’est-à-dire d’obliger un spectateur à prendre une carte. Cette technique de base est aussi très utilisée et très utile ^^
C’est même le fondement de certains tours de révélation !

Ici, vous apprendrez la force la plus connue et efficace: La « classic force », mais aussi de nombreuses autres forces dans une même vidéo ! ( « Forcing cards 101 » ).

 Groupe: Palming.

L’empalmage ( en anglais palming ) est le fait de récupérer une carte dans sa main sans que le spectateur s’en rende compte !
Même si il est difficile à utiliser dans beaucoup de cas, et particulièrement pour les débutants, certains palming sont un véritable plaisir, particulièrement quand on arrive à les utiliser sans se faire voir 😉

Dans ce groupe, on retrouve la vidéo « Palming card 101 » qui vous apprend 6 empalmages de base, mais vous pourrez retrouver aussi une façon d’empalmer une carte en tenant le paquet à une main ( « one handed top palm » ) ou encore le « back palm » qui est un empilage qui nécessite un peu de pratique, mais qui est miraculeux lorsque vous le maîtrisez ( et peux vous permettre d’évoluer vers des manipulations de cartes avancées pour de la scène )…

 Groupe: Color Change.

On arrive ici à une partie qui vous intéressera surement, les color change sont des moyens souvent ultra-visuels et rapides de faire de la magie (bien qu’ils puissent être utilisé lors d’une routine) ils sont dans tous les cas un moment d’impressionner vos spectateurs s’ils sont bien réalisés.
Alors un peu d’entrainement !

Pour commencer vous pourrez apprendre l’« erdnase change » qui correspond au changement de couleur que l’on retrouve dans le livre, des changements très rapides: « snap change » , « shapeshifter » et une variante « shake change » , « paintbrush change » , « bertram change »…
Mais aussi des changements de couleur qui peuvent être utiles comme le « visual retention change ».

En lui-même la plupart des color change ont des angles difficiles à maîtriser, ils faut donc s’entrainer devant un miroir… et beaucoup de fois, beaucoup… très beaucoup des fois !!
Mais lorsque vous en maîtriserez certains, vous ne pourrez que vous impressionnez vous même ! ( et évidemment vos spectateurs ).

 Groupe: Stacking the deck.

« Stacking the deck » correspond au fait de préparer le paquet de façons invisibles afin que lors de la distribution de cartes, vous receviez certaines cartes voulues ! C’est une technique de triche, que vous pourrez utiliser dans quelques parties avec vos amis pour le montrer vos « capacités de tricheur » ( néanmoins ils nécessitent de s’intéresser aux techniques de triche et de bien s’entrainer ! )

Vous retrouverez donc une vidéo vous apprenant à créer un stack et une autre à distribuer les cartes pas le dessous du paquet ( des techniques de base ).

 Groupe: Other.

Ce n’est pas parsec ce groupe se nomme « other » qu’il faut l’oublier, bien au contraire, car ce sont des techniques particulières, souvent très utile pour certaines situations !

Le « Emsley count » pour des tours avec des petits paquets de cartes, Le « mercury card fold » quant à lui est très très utile pour différent effet, mais toujours dans l’optique que vous pourrez révéler une carte plier alors que celle-ci devrait être dans le deck ! Le SAC move est aussi utile pour des tours sur table et pour finir la technique « card to shoes » est une révélation assez sympa et très simple ! ..

Conclusion :

Cette partie est terminée !
N’oubliez pas de faire un lien avec les deux parties précédentes vous présentant des tours de magie ( avec Disturb Reality ) !

 

Bonus exclusif :Reçois le PDF cliquable en entier de TOUTE la Classification de la chaîne Disturb Reality !!

 

La prochaine partie porte sur les « Flourish », soit un tas de trucs qui donne du style à un magicien ^^

Alors, ne ratez pas la partie 4, disponible ICI

Partage ça !